Synth, une newsletter mensuelle dédiée aux deepfakes

Synth, une newsletter mensuelle dédiée aux deepfakes

Temps de lecture: 2 min

Pourquoi lancer une newsletter sur les médias synthétiques ? Pourquoi s’appelle t’elle SYNTH et pourquoi s’abonner ? Voilà quelques réponses aux questions que peut-être vous ne vous posez pas.

Pourquoi diable lancer une newsletter d’actualité sur les médias synthétiques alors même que journalism. design travaille sur ce sujet depuis 2018. L’idée est née d’un constat. J’effectue une veille assez large sur les médias synthétiques et tous les sujets d’actualité que je détecte ne nécessitent pas forcément d’y investir beaucoup de temps pour écrire un article complet. Synth — la version courte de « synthétique » — sera donc un bon outil de veille sur les médias synthétiques, les deepfakes et ces nouvelles réalités numériques.

Second point, vous avez besoin de venir sur journalism. design pour découvrir ses articles, alors que dans le cas de la newsletter, c’est bien les articles qui viennent à vous, directement, une fois par mois, dans votre boite mail. L’idée, c’est de faire le tour des sujets d’actualité, de jeter un œil à la technique, de questionner les points de vue éthiques, de faire le point sur l’état du droit en France et à l’étranger sans que vous ayez à vous en charger.

Troisième point, créer du lien. Et là il s’agit de mieux connaitre les lecteurs de ce blog. Il s’agit d’échanger, de partager et d’interagir. N’hésitez donc pas à commenter ou à répondre aux newsletters directement pour interagir avec moi, me donner votre avis (sur les réseaux sociaux également) afin que je puisse améliorer l’ensemble et vous donner ce dont vous avez besoin.

La newsletter du mois précédent sera également publiée sur le site à titre d’archives afin que vous puissiez facilement consulter les éditions précédentes si le cœur vous en dit.

N’hésitez donc pas à vous inscrire pour recevoir la prochaine newsletter :

Author avatar
Gerald Holubowicz
http://geraldholubowi.cz
Ancien photojournaliste et web-documentariste primé, je travaille désormais comme chef de produit spécialisé en innovation éditoriale. J’ai notamment collaboré avec le journal Libération, les éditions Condé Nast, le pure player Spicee et le Groupe les Échos/le Parisien. À travers mon site journalism. design, j’écris sur le futur des médias et étudie l’impact des réalités synthétiques — notamment les deepfakes — sur la fabrique de l’information. Après 10 ans d’interventions régulières auprès des principales écoles de journalisme reconnues, j’interviens désormais à l’École de Journalisme et au Centre des Médias de Sciences Po à Paris.