Deepfake.media

Depuis leur apparition fin 2018, les médias synthétiques alimentent les inquiétudes. Que sont ces nouveaux objets conçus à l’aide d’algorithmes par quelques pionniers ? Seront-ils en mesure de déstabiliser des démocraties ? Certains le prédisent. Seront-ils cantonnés au rang des expérimentations et des peurs fugaces ? Deepfake.media regroupe les posts focalisés sur l’émergence des médias synthétiques, des hypertrucages vocaux ou vidéos. Cette page complète une étude entamée dès janvier 2019. Quelques semaines après les premiers deepfakes, j’ai commencé un mémoire sur le sujet. Cette enquête m’occupe maintenant à titre extra-professionnel et renforce mon études sur la question.
Capture d'iphone 8 montrant un exemple de la newsletter
Logo de "All bits created equal" la newsletter de journalism.design
Un sujet, une explication, un peu d'actu, quelques liens.
Périodicité: seulement quand c'est important, pas de spam, pas d'overdose.
Logo de "All bits created equal" la newsletter de journalism.design
Un sujet, une explication, un peu d'actu, quelques liens.

Journalisme digital.

La question de l’audience devient cruciale. Non parce qu’elle alimente un modèle économique basé sur la publicité. Plutôt parce que sans lecteurs, un journal n’existe pas. L’information ne circule pas. Comment donc intéresser de nouveau les lecteurs ? Comment la presse peut-elle à nouveau être utile au public ? Comment réenchanter une relation un peu fanée ? La nécessité d’être à l’écoute se fait sentir ainsi que de proposer des produits éditoriaux plus adaptés. Il s’agit certainement de remettre en question un héritage. De l’adapter avec exigence. De l’enrichir avec soin. Le journalisme digital, après l’analogique, repose avant tout sur l’hypertexte. Puis, intervient la mobilité pour ouvrir les frontières du texte et de l’image. Le partage se fait en un tap, de messagerie en messagerie. Il se propage en quelques instants. Le journalisme mobile devient image, vidéo, tweet, loop, data, interactif ou augmenté. Cette force implacable demande une force contraire, déconnectée, plus lente, ou l’attention est entretenue comme une vertu. Ici j’explore cela.