Les prédictions d’Amy Webb pour le journalisme en 2019 - Journalism.design

Les prédictions d’Amy Webb pour le journalisme en 2019

Temps de lecture: 1 min

Cette année, la futuriste Américaine a débuté son intervention à la conférence de l’Online News Association avec un chiffre qui inspire l’humilité et laisse songeur.

Selon un sondage d’Ipsos, 43 % des Américains pensent que le Président des États-Unis aurait le droit de fermer un média avec lequel il n’est pas d’accord. Les journalistes sont désormais les ennemis à abattre. Le discours de Donald Trump et des populistes de tous bords porte ses fruits et s’instille lentement dans les sociétés occidentales. Nous ne sommes plus au temps de la méfiance, nous sommes au temps de la menace. Sale temps pour les journalistes, donc, qui se retrouvent avec une cible dans le dos.

Le message d’Amy Webb — qui annonce d’habitude plus de mauvaises nouvelles que de raisons de se réjouir — « Fuck 2017 », place à l’optimisme ! Au fil des 247 slides de sa présentation, Amy Webb revient donc sur les tendances technologiques qui vont aider les rédactions à remonter la pente et reconnecter avec leurs publics. L’ensemble des ressources sont disponibles librement sur le web.


Author avatar
Gerald Holubowicz
http://geraldholubowi.cz
Ancien photojournaliste et web-documentariste primé, je travaille désormais comme chef de produit spécialisé en innovation éditoriale. J’ai notamment collaboré avec le journal Libération, les éditions Condé Nast, le pure player Spicee et le Groupe les Échos/le Parisien. À travers mon site journalism. design, j’écris sur le futur des médias et étudie l’impact des réalités synthétiques — notamment les deepfakes — sur la fabrique de l’information. Après 10 ans d’interventions régulières auprès des principales écoles de journalisme reconnues, j’interviens désormais à l’École de Journalisme et au Centre des Médias de Sciences Po à Paris.