Deepfakes, une nouvelle arme de deception massive. Un mémoire de Gerald Holubowicz

Deepfakes, une nouvelle arme de deception massive. Un mémoire de Gerald Holubowicz

  • 1.0 Version
  • 90 Télécharger
  • 807.42 KB Taille du fichier
  • 3 Nombre de fichiers
  • 12/06/2019 Date de création
  • 20/10/2019 Dernière mise à jour
  • Télécharger

La place de l’image dans notre société « iconocentrée » est envahissante, totalisante, omniprésente. Jusque-là, pas de révélation poignante. Grace à une manipulation experte et quotidienne des images, nous nous inventons de « fausses vies » sur les réseaux sociaux ; nous laissons le web s’emparer quotidiennement de notre intime et valider une réalité complètement distordue. Si le commun des mortels peut arriver à nous faire avaler à travers les photos qu’il déballe sur Instagram une version édulcorée de sa vie, que se passe-t-il quand des professionnels de l’image s’affairent à fabriquer de fausses informations ?

Nous nous attaquons à un sujet que tout journaliste, tout enquêteur, tout philosophe a essayé de percer à jour : quelle sont les limites de la représentation du « vrai » ? Nous sommes pleinement conscients que ceci mériterait une étude beaucoup plus approfondie et c’est pour cela que nous allons nous concentrer sur les dérives modernes de la question, en essayant d’expliciter le phénomène des deepfakes, ces nouvelles vidéos qui détournent la réalité, et la nouvelle pierre qu’elles apportent à l’édifice du « vrai faux » ou plutôt du « faux vrai ». Cependant, pour ce faire, nous ne pouvons pas nous épargner une contextualisation des moments marquants de la représentation du vrai dans l’histoire iconographique moderne. En passant par Vermeer et le réalisme de ses peintures jusqu’aux premiers photographes et les premiers cinéastes nous explorerons ensemble le lien qui se tisse tout au long du XIXème et du Xxème siècle entre le public occidental et l’image. Nous verrons en effet avec le présent travail comment l’image, qu’elle soit statique ou en mouvement, a toujours posé un souci de véridicité. Le but de ce mémoire est donc de proposer une réflexion transversale sur l’influence des deepfakes ou « médias synthétiques » sur la société dans un contexte désormais qualifié – à tort ou à raison – d’ « ère de la post-vérité »

La nature profondément technologique des médias « synthétiques » questionne tout d’abord les circonstances de leur émergence. Quels sont les événements qui ont mené à leur développement ? Sont-ils des objets résolument innovants ou les dignes héritiers des médias de propagande ? Et, surtout, sont-ils technologiquement mûrs ou font-ils partie des premiers représentants d’une nouvelle forme de médias ?

Pour saisir l’incroyable complexité de ce phénomène, on ne saurait faire l’impasse sur notre rapport aux médias plus conventionnels qui, au fil des décennies sont devenus vecteurs de culture et piliers de nos raisonnements contemporains. En observant l’influence qu’ont ces formes médiatiques sur notre société, il sera plus aisé de considérer les conséquences potentielles qu’auront les médias synthétiques. De la même façon, nous observerons notre rapport à la « vérité » qu’est supposé véhiculer le médium.


FichierAction
Deepfakes%2C%20une%20nouvelle%20arme%20de%20d%C3%A9ception%20massive%20 %20Holubowicz%2009 2019?dl=0Télécharger 
Deepfakes-une-nouvelle-arme-de-déception-massive-Holubowicz-09-2019.pdfTélécharger 
Deepfakes-une-nouvelle-arme-de-déception-massive-Holubowicz-2019.pdfTélécharger