〉〉〉

Ctrl Shift Face, créateur de deepfake, mélange Al Pacino et Bill Hader

Le slovaque qui opère sous le pseudonyme « Ctrl Shift Face » a réalisé un très intéressant face swap entre Bill Hader, l’ex-comédien du show américain Saturday Night Live et une version jeune d’Al Pacino (probablement récupérée du Parrain 3).

Dans la seconde partie de la vidéo, Bill Hader évoque une anecdote avec Arnold Schwarzenegger et c’est au moment ou Hader interprète Terminator que « Ctrl Shift Face » décide d’insérer le visage de l’acteur autrichien. Le résultat est assez impressionnant de fluidité et de subtilité. Totalisant près de 12,454,356 de vues aujourd’hui 1mise à jour de l’article le 5 août 2020 la vidéo est une des plus vue de Ctrl Shift Face et a largement contribué à propulser l’anonyme Slovaque sur le devant de la scène.

Depuis cette publication, de nombreuse autres ont suivi et il faut se rendre sur la chaine Youtube au plus de 400.000 abonnés 2chaine de Ctrl Shift Face, Youtube pour se rendre compte que la popularité de ces contenus tiens largement à leur qualité.

Personne ne sait réellement qui se cache derrière ce pseudonyme, mais l’individu se présente comme un professionnel de l’image de synthèse, fan de cinéma d’une trentaine d’années originaire de Slovaquie (mais n’y vivant plus) 6. Son travail repose principalement sur le faceswaping, c’est-à-dire le remplacement du visage d’un acteur par un autre, et porte essentiellement sur des séquences de cinéma iconiques.

La qualité de ses productions force l’admiration tant le choix des séquences utilisées, le choix des sources et leur qualité technique donnent un résultat proche de la perfection. Ctrl-Shift-Face dispose d’un compte Reddit où il échange régulièrement avec ses fans, souvent des artistes et des techniciens comme lui. Depuis peu, Paperspace, un service de cloud computing sponsorise ses vidéos.

Notes :   [ + ]

1. mise à jour de l’article le 5 août 2020
2. chaine de Ctrl Shift Face, Youtube
Author avatar
Gerald Holubowicz
http://geraldholubowi.cz
Ancien photojournaliste et web-documentariste passé chef de produit spécialisé en innovation éditoriale, j'étudie l'impact des médias synthétiques (deepfakes) sur la fabrique d'une culture visuelle numérique. Après 10 ans d'interventions régulières auprès de différentes écoles de journalisme (EMI, CFJ/CFPJ, INA, Sciences Po Grenoble), j'interviens désormais à l'École de Journalisme et au Centre des Médias de Sciences Po Paris.